ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles Retour à la page systèmes Pantone et Gillier-Pantone Accès au moteur de recherche

Les Nouvelles de Quant'Homme - Page créée le 21/07/2005 et accessible aussi par www.quanthomme.com  

Processeurs Multi Carburants de Paul PANTONE ou dérivés de PMC Pantone : réalisations en France, Belgique, Canada, Tunisie, Egypte...

Echos des stages

 

Réalisations par un groupe de stagiaires pendant le stage suivant

4 - 8 juillet 2005 Eco-Domaine des Gilats
89130 Toucy

Stage formation au PMC Pantone

 

Anne ou Jean Luc Delmotte

gilats@ecodomaine.org
jean.luc@Ecodomaine.org
03 86 44 20 62
fax : 03 86 44 20 95

avec M. Schmit

 

 

Communiqué des organisateurs

Vu l'affluence des demandes au niveau national un second stage est donc organisé  du 12 au 16 septembre prochain en attendant les dates du suivant car suite à l'article nous avons maintenant les adhésions locales

 

 

La presse locale a publié un article concernant le stage de montage réacteur Pantone
 

« Ma voiture consomme 2 litres de gas-oil aux 100 kilomètres »

  L’Ecodomaine des Gilats a accueilli, à Toucy, pendant une semaine, un stage pratique pour la réalisation et le montage de processeurs Pantone, un système adapté sur le pot d’échappement des véhicules pour réduire la consommation de carburant et, ainsi, les rejets polluants. Michel Schmit, animateur du stage, a équipé sa voiture depuis plusieurs mois.
 

« Pour 100 km, je consomme 2 litres de gazole, 3,5 litres d’huile (qui peut être de friture) et 0,5 litre d’eau », affirme le formateur. « Ce système st assez simple à monter. Il suffit de savoir souder et d’être un bricoleur soigneux ».

Une douzaine de stagiaires, motivés par des raisons écologiques, sont venus pour ce premier stage, et huit sont déjà inscrits pour celui du 12 au 16 septembre.
  « Les stagiaires sont de tous les âges, tous les horizons sociaux, et des quatre coins de la France », explique Jean-Luc Delmotte, président de l’association de l’Ecodomaine des Gilats. « Le stage prévoit la réalisation et le montage de trois réacteurs : deux sur des voitures de stagiaires, et un sur le tracteur de l’écodomaine.
  La question énergétique, et la question environnementale - de plus en plus préoccupante -, incitent de nombreuses personnes à prendre des initiatives de ce type, concrètes. L’idée du stage est aussi de faire boule de neige, car chaque stagiaire devient à son tour capable de montrer le montage du système à des amis ».


Le principe Pantone

  Le système Pantone consiste à remplacer le carburateur par un rétroprocesseur, constitué d’un barreau métallique positionné au centre d’un tube. L’ensemble est placé dans l’échappement, à la sortie du moteur. Une dérivation de l’échappement plonge dans un petit réservoir qui contient un mélange de carburant et d’eau.   Ce qui se produit ensuite n’est pas complètement expliqué scientifiquement : les vapeurs d’hydrocarbures et d’eau passent dans le réacteur. Elles sont ensuite injectées dans le moteur à la place du mélange habituel air plus carburant. Le système est facilement adaptable sur tous les véhicules. Il faut quelques mois de fonctionnement avant de noter la réduction de consommation et l’amélioration des performances. Renseignements pour le prochain stage auprès de l’Association Ecodomaine des Gilats, au 03.86.44.20.62.          C. F.

 

Commentaire  Quanthomme : Bon article, sans titre racoleur du genre "moteur à eau" ou "moteur Pantone" !!!
 

Au sujet des constats rapides ou pas rapides de dépollution et économies.
Comme aucun moteur modifié n'est standard et que chaque fois il y a adaptation, il est un peu normal qu'il y ait des différences.

Déjà côté pollution  si le tracteur d'origine ne fume pas noir, on perçoit moins l'incidence du PMC monté. Pour notre part c'est l'absence de pollution visible ce qui nous a épatés dès le premier montage et nous a incités à en parler sur  notre site. Et les confirmations sont vite arrivées avec les réalisations suivantes en particulier celle de M. G sur le désormais célèbre tracteur 22

Pour notre petit moteur, il était difficile de parler de consommation, on n'avait pas de mesures antérieures puisqu'il était à la ferraille !

Mais si ce qui sort à l'échappement est propre il est évident que la consommation est réduite puisqu'il y a moins d'imbrûlés, ce que les tests au garage avaient mis en évidence chiffrée sur notre vieux moteur.
Côté économies, dès les premiers travaux avec le tracteur 22 M. G. a bien remarqué la baisse de consommation et les jours passant il a affiné les mesures petit à petit. Et il s'est aperçu que plus il "bossait " moins il consommait et en prime il gagnait  une vitesse de labour et le tracteur ne calait plus  dans les passages difficiles.

Moralité : que ceux qui ont fait leur montage ne désespèrent pas, sauf problèmes ou défauts dans la construction, ça ne peut qu'aller en s'améliorant

 

Album photos

L'atelier

Le tracteur du domaine

Sur un groupe électrogène

Bulleur ouvert

Détails de pièces avant montage

 

Perçages du bulleur

Bulleur fini

Encore deux tours de clé et ça roule !

Bravo aux stagiaires, au formateur et organisateurs et comme le dit l'auteur de l'article de l'Yonne Républicaine :

" L’idée du stage est aussi de faire boule de neige, car chaque stagiaire devient à son tour capable de montrer le montage du système à des amis ».

La France d'en bas est en marche !