ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles Retour à la page systèmes Pantone et Gillier-Pantone Accès au moteur de recherche

Page créée le 31/03/2006- mises à jour : 10/04 2006 , 21/09/2006

Réalisations de PMC  (Processeurs Multi Carburants) ou Systèmes G selon Paul Pantone, en France, Belgique, Canada, Tunisie, Egypte...

Chaque montage de PMC Pantone est fait sous la responsabilité des expérimentateurs et utilisateurs.

En France -  Sud-Est
27.03.2006

Par Seydina Issa

seydinatiti97@tele2.fr

 

Automobile :  détails AUT20

 

Chevrolet V8 l 

Commentaires de M. Issa au 27/03/2006 sur la version 1 de son montage (la version 2 est en bas de page)

" Bonjour à tous, je vous envoie les photos de mon montage "à la Pantone" , sur une Chevrolet Malibu V8 essence 5,7L de 1974-76.

Ils se compose d'un double réacteur

 

 dont les tiges en inox 316L , ont un diamètre de 16 mm et mesurent à peu près 26,50 cm.

 

Je n'en suis qu'à mes débuts, et je n'ai encore fait aucun test de consommation...

Le montage m'as pris pas mal de temps, car il y a deux rangées de cylindres,donc deux sorties d'échappement placées différemment...

 

 

 

 

 

 

 

 

Le bulleur est un réservoir de chauffage d'appoint à pétrole modifié bien  évidemment.
Il y à une sonde de température au fond, qui est reliée à une diode placée dessous le tableau de bord. quand elle s'allume, c'est que l'eau est à bonne température.
 

Pour ouvrir la vanne d'hydrogène, je tire sur une manette sous le tableau de bord à deux crans, le premier ouvre la vanne à moitié, la deuxième à fond.
Un serpentin en cuivre relié aux durites d'eau moteur sert à chauffer l'eau dans le bulleur.

Les tubes de sortie du réacteur sont branchés directement sur la culasse moteur ;
une entrée percée et taraudée à 20 mm devant le carbu, et une autre derrière le carbu (juste devant la tête d'allumeur).

Pour l'instant, je n'ai pas vraiment l'impression que je ne pollue plus, car il y a toujours une odeur de gaz d'échappement à la sortie du pot, moindre certes  quand la vanne est ouverte, et j'ai remarqué une amélioration tout de même de la vitesse en ligne droite et un bruit moteur différent...

Je ferai bientôt d'autres essais , en alimentant le moteur avec seulement le bulleur en mélangeant 50% eau et 50% essence.

Merci quand même à Mr Pantone pour sa brillante invention...

A suivre......."

31.03.2006

"...c'est grâce à vous, et à toutes les infos que vous publiez, ainsi que tous ceux qui avant moi ont expérimenté ce système, et qui donnent leurs conseils et leurs idées, que j'ai pu faire mon système, et que je continue à chercher de nouveaux moyens de mise en oeuvre pour améliorer toujours et encore....
Voilà, encore merci, votre site est vraiment très bien, et que la paix soit avec ce Mr Pantone, car c'est grâce à lui qu'on en est là...!!"

Quanthomme : merci pour ces paroles sympathiques d'un expérimentateur qui a bien compris pourquoi nous avons publié tant et tant de pages depuis 5 ans !


Commentaires de M. Issa au 10/04/2006

Bonjour à tous,

 Voici les dernières modifs apportées à mon système Pantone sur mon V8; je n'ai pas pu résister plus longtemps, alors je vous envoie maintenant mon nouveau montage!!
 Je n'ai pas encore fait les essais, mais je pourrai toujours vous les communiquer plus tard, pour peu que quelqu'un fasse le même montage que moi, même si c'est pas sur un V8, à ce moment là on pourra avoir plusieurs résultats, et plusieurs comparaisons...
 J'ai laissé de côté le projet d'alimenter le moteur qu'avec le bulleur, car le montage est trop laborieux, bien qu'intéressant...
 J''ai donc pour l'instant enlevé le bulleur avec sa sonde, quand à la diode qui est sous le tableau de bord, je l'ai reliée à un flotteur, dans le réservoir d'eau principal qui est sous le capot,  et elle s'allume quand il ne reste plus que 5 cm d'eau au fond du bidon.

Pour la suite, j'ai opté pour un Générateur de Vapeur, brillante idée inspiré de l' article
AUT 15 :
 je dis bravo aux concepteurs pour leurs idées ainsi que les détails de leur montage...Mais pour ma part, j' ai simplifié le montage et j' y' ai apporté ma touche perso.

 

 

LE PRINCIPE

 Un réservoir d'eau principal avec une petite pompe de lave-glace, d'où part une durite vers un petit réservoir secondaire avec flotteur, et cosses de branchement (un réservoir de maître cylindre convient très bien).

Une durite renforcée qui supporte la chaleur, partant de ce petit réservoir et reliée à un petit tube en cuivre (une durite multi-carburant fera bien l'affaire).

Tout d'abord il faut tirer deux fils, + et - , et brancher comme suit: la masse sur le - de la pompe, et le + branché sur les cosses du bouchon flotteur, en le reliant au + de la petite pompe de lave-glace.

Pour l'emplacement du réservoir secondaire, (celui avec flotteur), il convient de le placer de façon à ce que le niveau de l'eau soit légèrement en dessous du générateur de vapeur, pour qu'il y ait toujours de l'eau dans le serpentin en cuivre, et dans la chambre de vapeur citée plus bas.

PROCEDE DE MONTAGE

 Un tube de petit diamètre (pour mon V8 j'ai utilisé du diamètre 8mm) en cuivre, recuit, (dans lequel circule l'eau) enroulé autour du tuyau d'échappement en sortie de collecteur, et relié à la chambre de vapeur.

C'est une petite boite en cuivre sur laquelle est soudée un serflex inox, pour le maintien, et une forme qui épouse le tuyau d'échappement, ce qui assure une température élevée, idéale pour transformer l'eau.

 

Il faut l' installer au dessous du niveau du générateur de vapeur, (voir croquis) pour quelle puisse bouillir dans le tube en cuivre et dans la chambre de vapeur, ainsi elle fera une ascension grâce à la dépression moteur (importante sur un V8!) et à la vanne de débit d'entrée d'air.

Donc, de cette chambre part un tube qui rentre dans le GV (Générateur de Vapeur) qui est fixé aussi par une attache avec un écrou, et possède également une forme qui épouse le tuyau d'échappement qui sort du réacteur.

 

Il y a sur mon GV une évacuation prévue pour que la condensation à froid puisse s'écouler par un petit tube en cuivre, enroulé lui aussi autour du tuyau d'échappement, (sur lequel est fixé le GV), et qui retourne dans ce dernier via une insertion dans la vanne de débit d'entrée d'air.

Donc si il doit y avoir un trop plein d'eau, il s'écoulera par là, dans le serpentin en cuivre hautement réchauffé, et il en ressortira sous forme de vapeur à l'entrée de la vanne d'air pour être aspiré de nouveau dans le GV en même temps que l'air chaud.

Pour la fabrication de ce Générateur de vapeur, j'ai utilisé du cuivre, car c'est un matériau qui chauffe très vite, et qui garde bien la chaleur,

 Voici une vue en éclaté du Générateur de Vapeur.

 

 

Sur la photo on voit en bas du GV à l'intérieur,  un morceau de tube en cuivre coupé sur la longueur, et soudé juste au dessus du trou d'évacuation de la condensation; il sert à éviter que l'eau de condensation qui part dans le tube d'évacuation puisse remonter avec la dépression et être aspirée par le réacteur (si démarrage du moteur à froid avec vanne de gaz ouverte).

 Voici le plan de mon montage Pantone, avec réacteur chambre de vapeur et générateur de vapeur.

 

 

 

CONCLUSION

 Je précise toutefois, que la fixation de mon générateur est adaptée à mon montage, et que pour un autre véhicule, les dimensions du générateur, la longueur et le diamètre du tube en cuivre, ainsi que la chambre de vapeur, peuvent légèrement varier en fonction du moteur et de la place dont on dispose sous son capot, mais le principe de fixation et d' alimentation en eau peuvent être le même. Seule l'adaptation change en fonction du montage (vertical ou horizontal).

Merci à M. Seydina Issa pour ce complément d'information, ses photos et reportage détaillé  !

Grâce à cela, tous les futurs réalisateurs de systèmes Pantone verront bien que chaque moteur est un cas particulier et que tout est affaire d'adaptation.

A bientôt pour les premiers résultats !

 


Commentaires au 20 septembre 2006 sur la version 2 du montage

 "Bonjour, avant tout, je m'excuse auprès des personnes qui m'ont contacté,de ne pas avoir pu leur répondre, car j'ai été privé d'internet un certains temps, du à un déménagement, et que suite à ça j'ai changé d'opérateur.

 Voici ma nouvelle adresse: seydinatiti97@tele2.fr

 Après plusieurs montages, et plusieurs essais avec mon générateur de vapeur, ainsi qu' avec un petit carburateur de moto,j'en ai conclu que :

 Avec le Générateur de Vapeur:

 - l'avantage est que l'eau chauffe vite, mais les réglages d'entrée d'air sont difficiles à mettre au point; effectivement, je me suis aperçu qu'il y avait plus d'air chaud qui rentre dans le moteur que de vapeur; et j'ai constaté que si je ferme un peu la vanne d'entrée d'air, le moteur aspire trop d'eau dans le G.V., et l'eau à tendance à remonter dans le double Réacteur. Je pense qu'il faudrait contrôler la vanne d'air depuis l'accélérateur peut-être...et puis le système est assez bruyant, donc pas discret à l'arrêt.
Pour les résultats de conso,je ne peux pas donner un chiffre précis, mais j'ai quand même vu une petite amélioration. Quand aux tests anti-pollution, je n'en ai pas encore faist et il y n' y avait pas une grande différence d'odeur, donc pas encore au top...

 Avec un petit carburateur à boisseau (16mm):

 C'est intéressant et facile à installer car là où il est placé il n'y a pas de problème pour l'air chaud, quand à l'eau, un petit réservoir placé sur les double réacteurs, permet de chauffer assez vite...
Mais bon  je n'ai pas trouvé les bons réglages,et peut-être le carbu est un peu gros..?
Mais c'est pas ça le plus dérangeant; là où il y a soucis,c'est quand l'eau est chaude, elle "dégueule" par le gicleur, principal en abondance et du coup ça inonde le réacteur et à l'arrêt ça coule de partout sur les longerons...
Je n'ai pas pu faire de test donc, à part que j'ai consommé 1/2 litre d'eau pour 10Km ! Je pense que je reviendrais peut-être sur ce montage après l'avoir bien étudiér...

 Expérience Personnelle Sur V8 essence de 1976 et de 5,7l de cylindrée:

 Ce que j'ai appris par rapport à mes divers montages, c'est qu'un moteur essence n'a pas besoin d'une grande quantité d'eau (vapeur), (bien moins que ce qu'on peut en injecter dans un moteur diesel) car cela produit des ratés à l'allumage, et ne réduit pas la conso, voire même l'augmente. J'ai donc changé mes tubes de sortie du réacteur qui étaient en 14mm, et j'ai monté un tube de 8mm à la place avec une vanne, (un internaute du Canada m'a même conseillé du 6mm) ce qui augmente la vitesse de passage des vapeurs dans les réacteurs. J'ai modifié les tubes d'entrée des réacteurs qui sont plus courts, mais j'ai conservé le même diamètre en 14mm.

 

 Nouveau montage cette fois, avec bulleur et réchauffeur par les gaz d'échappement:

 Je rappelle que les réacteurs Pantone atteignent une température très élevée, donc pensez à calorifuger avec un matériau résistant aux hautes températures.

Pour ma part j'ai utilisé un morceau de couverture anti-feu, on s'en sert en carrosserie pour protéger les intérieurs quand on soude des éléments.

 

 Voici mon dernier montage en images.

Toutes les images peuvent être agrandies à cette taille

 

 

Double réacteur démonté

Double réacteur, vue sur entrée avec tiges inox et raccord

Remontée des tubes d'échappement

 

Vue sur le double système calorifugé avant montage du bulleur

Réchauffeur par gaz d'échappement avec entrée d'air pour le bullage

Bulleur avec réchauffeur au fond

Vue sur réacteur

Section d'échappement branché sur le bulleur

Double réacteur vu de dessous

Branchement sous le bulleur

Bulleur maintenu en place seulement par les tubes du double réacteur pour ne pas bloquer le balancement du moteur

Manette de la vanne des gaz

Détail manette de la vanne des gaz

Modification sur la course de la pompe de reprise . Elle consiste à percer un trou près de l'axe,et déplacer la tige vers le centre. Les pointillés en jaune représentent l'emplacement d'origine de la tige de la pompe de reprise. Cela permet d'envoyer moins d'essence à chaque accélération.

Vanne et entrée des gaz sous la dépression du carbu

Tube de sortie du réacteur en cuivre de 8mm

Vue d'ensemble

Ensemble Bulleur réacteurs

Vue d'ensemble

Je n'ai pas encore pu faire de longues distances, mais ça m'a l'air très positif; l'eau chauffe assez vite (5mn), quand à l'odeur à l'échappement, elle est bien moins forte pour le nez que ce que j'ai pu respirer auparavant. Donc rendez-vous bientôt pour les tests de conso et de pollution....

 A plus et bon courage aux bricolos..."

Merci Issa ! Quelle persévérance ! Nous pensons que ce travail pourra profiter à d'autres "Pantoneurs" . A bientôt pour la suite des mesures