ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles Vers la page synergétique Accès au moteur de recherche

Les Nouvelles de Quant'Homme - Page créée le 09/02/2005 - mise à jour le 07/08/2007

Nous venons d'apprendre la disparition du Pr René-Louis Vallée, grand savant français qui vient de s'éteindre, le samedi 4 Août 2007.

Les grands médias français n'en parleront certainement pas, mais il existe un forum  club-synergetique@ yahoogroupes. fr sur la synergétique où de nombreux amis de cet homme et passionnés de son oeuvre lui rendent hommage.

 

Photo transmise par Jean-Louis Naudin : un souvenir d'une visite mémorable et très riche en connaissance (Février 2005)

 

 

Le générateur synergétique du Pr René-Louis Vallée

reproductions d'expériences par Jean-Louis Naudin du 3 au 7 février 2005

"Nous sommes peut-être ici, à l'aube d'une grande percée dans le domaine de l'énergie libre..."

dit Jean-Louis que nous félicitons pour ces expérimentations qui focalisent à nouveau l'attention sur les travaux d'un grand chercheur français le Pr René-Louis Vallée

Expérimentations faites dans un but pédagogique et non commerciales grâce aux conseils et à la documentation fournis par Franck Vallée, que Jean-Louis remercie vivement.

Nous nous associons à ces remerciements car ces expérimentations vont satisfaire les nombreux correspondants qui nous ont écrit depuis des années en nous demandant où en étaient les travaux du Pr Vallée.

Dans notre site de base www.quanthomme.org, voici le bref commentaire que nous avions publié. Il est extrait de notre  page concernant divers chercheurs, page mise en ligne au 17 août 1999

 

Pr René-Louis Vallée

 

Ancien ingénieur de Saclay, physicien nucléaire du CEA, à Paris, et chez Thomson CSF, en 1981, il est le créateur de la théorie de l’énergie diffuse. Il a du se réfugier au sein d’une association, la SEPED (Société pour l’Etude et la promotion de l’Energie Diffuse)

En Janvier 1979, un journal de Lausanne fit paraître un article qui le citait ainsi que d'autres chercheurs et qui mettait en cause l’engagement du gouvernement français dans l’énergie nucléaire. René Louis Vallée, comme le Dr Pagès et une vingtaine d’autres physiciens étaient convaincus, grâce aux observations faites dans les expériences de fusion du Tokamak, que l’on peut puiser dans la colossale réserve d'énergie du champ de l’espace.

Vallée confirme ce que dit Gunnufson en écrivant que la valeur de l’énergie proche du Soleil serait de 250 milliards de Joules/ml et décroîtrait en fonction de l’éloignement. Au voisinage de la Terre, on estime qu’ un litre d’espace équivaut à 4000 litres d’essence.

Grâce à ses qualifications évidentes, le Pr Vallée est, depuis des années, le physicien qui donne l’élan au développement de la conversion de l’énergie du champ gravitationnel appelé en France Synergétique. Sa présence au congrès de la DVS à Toronto a causé une véritable sensation. L’année précédente, deux physiciens de la SEPED venus avec leurs documents avaient assisté au congrès de Hanovre, malheureusement sans s'exprimer (craignant peut-être une barrière due aux langues, ne sachant pas que Dr Nieper connaissait le français depuis ses études dans une école francophone en Suisse).

Depuis les premières parutions sur la théorie synergétique de 1956, R. L. Vallée, après une analyse minutieuse des modèles relativistes et quantiques, découvre que les champs électriques du champ universel sont liés à des valeurs limites imposées par des lois parfaitement naturelles. Après avoir développé les équations de Maxwell, il va émettre une hypothèse qui va lui ouvrir la voie de la synergie des champs diffus : " Quand un champ électrique atteint, par ses fluctuations dans le vide la valeur limite de 38,67.1015v/m, l’énergie se transforme en matière. "

Le vide est constitué de toutes sortes d’ondes électromagnétiques formant une trame qui fait dire que l’énergie circule à travers toutes les autres énergies par synergie. Il est impossible de connaître parfaitement ce potentiel qui est sans doute illimité au niveau de l’Univers. Celui-ci serait soumis à deux types de fréquences, celle des protons et celle des neutrons. Les multiples combinaisons de ces particules " maîtres " et de leurs harmoniques donneraient par résonance tous les éléments de la classification périodique.

Pour Vallée il n’existe pas d’espace vide, il est rempli d’énergie diffuse ou de matière. L’énergie diffuse est répartie dans tout l’univers sous forme d’ondes électromagnétiques de très haute fréquence 1016à 1027gigahertz. Ce milieu est un réservoir d’énergie colossal, inimaginable. La matière ne serait qu’un rayonnement parvenu à ce seuil limite et qui se mettrait à tourner sur lui-même suivant son axe de spin. Encore une fois, les différentes courbes de fréquence s’organiseront suivant des résonances particulières, plus les pics de rayonnement seront précis et élevés, plus l’élément sera précis et stable.

Il découle de la théorie de Vallée que l’énergie diffuse n’est pas répartie de façon isotrope, que les forces gravitationnelles font que les corps ne sont pas attirés les uns vers les autres mais poussés (voir un prochain dossier), que la vitesse de la lumière n’est pas identique suivant le milieu qu’elle traverse.

 

Les reproductions d'expériences par Jean-Louis Naudin du 3 au 7 février 2005

Au 6 février 2005, l'efficacité mesurée lors de cette première expérience a été de 208 %

 

Cette expérience est basée sur la théorie du Pr René-Louis Vallée. Elle a pour but de trouver un appareil simple, facile à répliquer capable de produire la réaction nucléaire annoncée par le Professeur Vallée. Le matériau principal utilisé dans cet appareil est constitué d'une tige de carbone pur.

Dans cette expérience, ce carbone n'est pas consommé par la réaction il agit en fait comme une pompe vis à vis de l'énergie électromagnétique du vide.

Selon le Pr Vallée quelles sont les conditions requises pour obtenir l'effet synergétique :

- aligner les champs d'électrons et les noyaux des atomes de carbone en se servant des champs colinéaires E et B,

- l'énergie des photons extérieurs (g) est utilisée pour absorber l'énergie cinétique des électrons,

- ainsi les électrons arrêtés peuvent être attirés par les noyaux de carbone,

- commence alors une réaction nucléaire où le carbone est transmuté en Bore radioactif (avec une désintégration radioactive de 20 ms)

- ensuite, l'énergie du vide est captée par le noyau et le bore redevient du carbone tout en émettant une forte impulsion de 13mev.

C'est ce que le Pr Vallée appelle "Capture PROTELF " 3 ( PROTon - ELectron Fusion)

 

Avec un tel procédé on peut produire jusqu'à

2988 GW d'énergie libre

par gramme de carbone utilisé

 alors que ce même carbone n'est pas consommé.

Pour voir la totalité des expériences et leurs suites cliquez sur le lien ci-dessous

http://jlnlabs.imars.com/vsg/index.htm

Nous recommandons aux lecteurs ayant des connaissances en électricité et électronique de ne pas se refuser le plaisir de la visite des pages  du site de Jean-Louis Naudin  parce qu'elles sont rédigées en anglais.
Tout d’abord ses textes explicatifs sont brefs (mais précis) et les schémas et vidéos sont parlants pour tous ceux qui ont un certain bagage dans ce domaine. C’est un peu comme en musique, une sorte de langage universel…sauf que là il s’agit de schémas montrant résistances ou transistors ou équations mathématiques et qui peuvent être compris quelles que soient les langues d’origine des lecteurs.

 

Il est important de remarquer que le niveau de radiation mesuré (jusqu'à 0,26µSv/h) de cette expérience est situé dans la gamme des niveaux de radiations ambiantes normales. Ainsi il n'y a pas de risques pour la santé. Un exemple pour comparer : lors d'un voyage intercontinental en avion à environ 15000 mètres d'altitude, le niveau de radiation de 5µSv/h) est 1,3 fois plus élevé que dans cette expérience.

Pour ceux qui veulent  aller plus loin  :

En premier lieu http://jlnlabs.imars.com/vsg/index.htm

L'Energie Electromagnétique matérielle et gravitationnelle, les bases de la théorie Synergétique par René-Louis Vallée. Ce livre (9Mo) est  accessible par  http://franckvallee.free.fr/SYNERGETICS/Publications/reference-synergetique.pdf

Synergétique N°11, édité par la SEPED

Capture PROTELF - Schéma de principe par Franck Vallée  accessible par

http://jlnlabs.imars.com/vsg/protelf.htm

La relève de l'Energie - La Synergétique, édité par la SEPED