ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles   Accès au moteur de recherche

Les Nouvelles de Quant'Homme - Page créée le 09/09/2005 

 

Réacteur à "Fusion Froide"  : C.F.R.: Réplications d'expériences.

Avec tout d'abord, des références :

U.S.A.

France

 

Le document complet (en anglais) les photos, et une vidéo ont été publiés grâce à l'amabilité de Pierre Clauzon et du Pr Jean-François Fauvarque, au 07 septembre 2005 dans le site de Jean-Louis Naudin http://jlnlabs.imars.com/cfr/aehodme/index.htm

 

Les  professeurs montrent leur matériel d'expérimentation.

 

Cette expérience peut se résumer ainsi :

 

Un simple appareil calorimétrique travaillant à une température constante, celle de l'eau à ébullition.

On peut estimer les pertes de chaleur avec précisions en se servant d'un réchauffeur ohmique. Comme on s'y attendait, les pertes sont indépendantes de l'énergie électrique injectée dans le réchauffeur et la quantité d'eau évaporée est précisément dépendante de l'entrée du courant et ceci de façon linéaire.

Cet appareil a été utilisé pour déterminer l'énergie de chauffage d'une électrolyse à plasma (comme dans l'expérience de Mizuno).

Nous confirmons, que, dans cette expérience, l'énergie de chauffage de l'électrolyse est supérieure à celle de l'énergie électrique injectée dans l'appareil. L'énergie excédentaire croît en même temps que l'on augmente de 200 V à 350 V (400W d'entrée) le voltage de l'électrolyse.

L'énergie excédentaire peut aller jusqu'à 120 W.

 

Quelques images du CNAM pour illustrer

Schéma de l'expérience et appareil monté

Détails avant et pendant fonctionnement.

Un vidéo (517 ko) sur http://jlnlabs.imars.com/cfr/aehodme/cnamcfr.wmv 

 

Et maintenant, à vous !

Lisez bien cette page dont le texte est de Jean-Louis Naudin (traduction Quanthomme) ! Prenez les précautions qu'il indique et vous pourrez reproduire l'expérience vous même !

Toutes les informations et schémas sont publiés gratuitement et sont destinés à un usage personnel et non commercial

Le projet CFR est une électrolyse à plasma à haute température basée sur l'expérience de Tadahiko Mizuno de l'Université d'Hokkaido au Japon.

Le Pr Mizuno et Jean-Louis Naudin lors de ICCF11 fin octobre 2004 à Marseille

C'est une expérience très intéressante et sa portée peut représenter une réelle avancée dans le domaine de sources de nouvelles énergies propres.

 

 

Ci-après vous trouverez les explications vous permettant de reproduire vous même l'expérience de base du CFR. Dans un prochain article je vous expliquerai comment reproduire une version améliorée du CFR.

Le CFR est composé d'un bocal au borosilicate rempli de 600ml à 800 ml d'eau déminéralisée additionnée de Carbonate de Potassium (K2CO3). La solution d'électrolyte utilisée habituellement est de 0,5 molaire (0,5M).

Pour le carbonate de Potassium (K2CO3) :

le poids de 1 mole est de 138,2 g. Si vous voulez avoir une solution à 0,5 M (0, 5M ou 0,5 mol/L) : pour 1 litre, vous avez à ajouter : 0,5  x 138,2 x 1 = 69,1 g de K2CO3.

C'est à dire que pour 800 ml d'eau déminéralisée, il vous faut ajouter 0,5 x 138,2 x 0,8 = 55,3 g de K2CO3

 

La cathode utilisée est une tige de tungstène ou une électrode TIG au tungstène recouvert en Thorium (WT20), avec de l'oxyde de Thorium ThO2 : de 1,70%  à 2,20 % qui est généralement utilisée pour la soudure au plasma. L'utilisation de cette tige au Thorium augmente la durée de vie de votre cathode. L'effet de crachotement produit par l'émission thermo ionique (thermionic emission ) est moindre avec une tige au thorium qu'avec une tige en tungstène pur.

 

Le diamètre de la tige peut aller de 3mm à 6mm pour une longueur de 150 mm.

L'anode utilisée est composée d'un réseau en acier inox (un grillage) maintenu en place par des tiges d'acier inox. Si vous projetez de faire une analyse chimique, je vous conseille d'utiliser un grillage de platine ou nickel. Tous les fils de connections sont en cuivre flexible de 1,5 mm2 gainés de silicone.

 

 

 

Je vous conseille vivement d'utiliser un isolant céramique  haute température (par exemple de l'alumine) autour de la cathode. Vous pouvez utiliser un fusible en céramique classique (par exemple un fusible 25A/220V) fixé avec un tube en silicone comme indiqué ci-dessous

 

Je vous recommande aussi de mettre des tampons antiglisse sous le réacteur, ce qui évitera au réacteur de bouger (!!!) sur votre banc d'essais en raison des fortes vibrations qui se produisent lors de la phase d'allumage du plasma.

 

Pour éviter que des gouttes de la solution  électrolytique soient projetées hors du CFR pendant la phase allumage du plasma, je vous conseille de mettre des billes flottant à la surface du liquide des billes de flottage creuses ; pp, 20 mm, 2000 PK de chez Cole Parmer Instrument)

 

 

Une alimentation en courant continu peut donner environ 200 V à 10 A (n'utilisez pas de voltage de courant alternatif) . Ci-dessous vous avez le schéma d'une alimentation simple.

 

 

L'auteur n'est aucunement responsable de tout incident, conséquences ou autre désagrément venant de l'utilisation de ces informations ou même dus à toute transcription erronée de cette page. Toutes les expériences sont faites sous la responsabilité de l'utilisateur qui doit suivre les conseils donnés,  opérer dans une pièce ventilée et ne pas fumer. Cette expérience n'est pas à faire par des personnes inexpérimentées.

 

Conseils de sécurité

 

Soyez prudent, tout le temps, n'oubliez pas de débrancher votre CFR du courant AVANT de le toucher. Faites votre expérience dans une pièce bien aérée, ou mieux sous une hotte aspirante. Prenez des lunettes pour protéger vos yeux, et enfilez une blouse de chimiste. Pour vos mains : des gants haute température.

Il est recommandé de placer entre l'appareil et vous une plaque de plexiglas de 6mm à 10 mm d'épaisseur.

Tenez-vous à 1 mètre de l'appareil lorsqu'il fonctionne. Servez-vous d'un contrôleur de rayonnements (compteur geiger) capable de détecter les rayonnements X, gamma et beta si votre voltage est > 200 VDC. Si votre détecteur enregistre quelque chose d'anormal, arrêtez immédiatement l'appareil. Ne mettez pas trop de voltage (moins de 300 VDC) à l'entrée du réacteur.

 

Comment faire vos tests

 

1 - Branchez la hotte aspirante.

2 - Mettez l'autotransformateur à 0 Volt et commutez sur l'alimentation de courant.

3 - Le voltmètre (réglé sur courant continu)  est connecté à l'entrée du CFR et la pince de courant continu est connectée sur le fil positif.

4 - Tournez le bouton du transfo pour avoir 30 VDC sur le CFR.

5 - Laissez l'électrolyse chauffer la cellule jusqu'à 50°

6 - A 50 ° faites chuter le voltage à 0 V et coupez l'alimentation de courant principale.

7 - Débranchez tous les fils venant de l'alimentation en énergie et déconnectez le thermomètre.

8 - Attendez 30 secondes pour que s'échappe le mélange hydrogène/oxygène.

9 - Pesez la cellule (M1) 

10 - Connectez les fils du CFR à l'alimentation et aussi le thermomètre .

11 - Mesurez la température (T1) de l'électrolyte, et immédiatement, commutez sur l'alimentation de courant.

12 - Lentement, tournez le bouton du transfo de façon à avoir 200 VDC sur la cellule

13 - Notez les valeurs de  voltage, de courant au régime permanent (décharge à lueur rose)

14 - Terminez le test après 3 minutes (mettez le voltage à 0V et coupez l'alimentation de courant)

15 - Mesurez la température (T2) de l'électrolyte.

16 - Débranchez les fils du CFR de l'alimentation et =déconnectez le thermomètre.

17 - Pesez la cellule (M2)

 

  • V = volume en ml de la solution électrolyte (K2C03 à 0,5 M)

  • M1 = Masse initiale en grammes du CFR quand on branche le courant

  • M2 = masse finale en grammes du CFR après le test

  • T1 = Température initiale lorsque le courant est mis

  • T2 = Température finale lorsque le courant est coupé

Energie de sortie : Eout = [ ( M1-M2 ) * 2260 ] + [ 4.18 * V * (T2-T1) ]

COP (Coefficient de Performance) =  Energie de Sortie / Energie d'entrée

 

Remarque importante

Avec une telle conception, on peut obtenir un COP de 1,2. Si vous faites vous-même l'expérience, vous remarquerez que la valeur du COP augmentera avec le nombre de tests. Quand la tige de tungstène est neuve, le COP est toujours inférieur à 1 mais il augmente quand le bout de la tige de tungstène s'affine et montre de petites craquelures longitudinales (voir photo)

 

 

Je vous souhaite de faire une bonne réplication de CFR, et d'obtenir un bon COP. Je serai heureux de recevoir des photos de votre CFR.

Merci à Jean-Louis Naudin pour ce "tutorial" . Pour plus d'informations, contactez Jean-Louis Naudin  à JNaudin509@aol.com