ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles   Accès au moteur de recherche

Les Nouvelles de Quant'Homme - Page créée le 16/12/2004 et accessible aussi par www.quanthomme.com  

16 décembre 2004

C’était quoi ce petit cube ?  

«  Une publicité trouvée dans le 'Chasseur Francais N°892 de Juin 1971.

Si quelqu’un a des informations sur ce curieux petit cube, nous les passerons lors de prochaines nouvelles.

 

Le 8 décembre 2004, un de nos lecteurs nous communique ceci :

" Bonjour,
 
Le "fameux" petit cube décrit sur la pub ancienne que vous présentez, a été même vendu à partir d'une revue électronique très connue à cette époque.
Ayant fait l'acquisition d'un exemplaire de cet objet, ,je peut vous dire que sa publicité serait considérée actuellement comme une imposture!
 
Il s'agissait en fait d'un petit transfo secteur (jamais représenté sur les photos) dont le noyau fixe constitué d'une tige d'acier rond dépassait d'environs dix centimètres. Le "petit cube" en question coulissait sur cette tige et l'on réglait ainsi la tension de ce second bobinage en faisant varier sa position. La photo de l'article que vous publiez était exactement la même chez tous les "annonceurs" de cette époque.
Selon la sophistication de "l'appareil", en sortie du "petit cube" il y avait un redresseur de la tension alternative produite:
En résumé un simple transfo de très faible puissance à tension de sortie réglable de 0 à quelque dizaines de volts et ...une poignée de milliwatts. On pouvait quand même alimenter un petit "transistor de poche"...

;-( Dommage...


Après le petit cube

 Une curieuse petite sphère

Mova Globe

Comment peut bien fonctionner cet article (paraît-il assez coûteux) que l'on trouve dans certaines boutiques de cadeaux  ?

Ce petit globe  de 15 à 35 cm de diamètre, selon les modèles, et qui peut contenir une image de mappemonde ou autre image, tourne sans aucune alimentation visible à l'intérieur d'une sphère posée sur un trépied de plastique transparent ou autre support.

il semble que la sphère intérieure baigne dans un liquide et selon la description l'énergie qui permet cette rotation vient de la lumière ambiante et du champ magnétique terrestre.

D'autres hypothèses sont possibles : le matériau utilisé pour la sphère intérieure paraît opaque mais s'il laissait passer les infra rouges on peut alors penser que des cellules solaires sensibles aux IR placées dedans pourraient faire mouvoir un petit moteur à l'intérieur.

Quelqu'un aurait-il sacrifié une telle sphère pour une dissection aussi spéciale qu'instructive, peut-être même décevante pour celui qui cherche un truc génial ?

Certaines inventions énergétiquement autonomes et originales pourraient bien arriver sur le marché en empruntant la voie du jouet ou du gadget ?

http://www.movalife.com/

 


Un Stirling solaire en France

En juillet 2004, un Stirling solaire de 10 kw  a été expérimenté par le CNRS à Odeillo.

 

 

D'ici une dizaine d'année ce genre d'appareil pourrait faire baisser le recours aux énergies fossiles de 10 à 15 %.

Le Stirling qu'il soit solaire ou non, est un moteur dont nous avons souvent parlé (voir dans notre site de base) ...

Il est quand même curieux que cet élément important faisant partie des solutions possibles (ce n'est pas le seul) à portée des techniques actuelles utilisées dans notre civilisation , ne soit pas davantage médiatisé...

N'est-il pas étonnant que des "responsables écologistes" , et / ou autres élus n'en aient jamais parlé (en tout cas pas à notre connaissance) dans de grands médias pourtant friands de sensationnel ?

Et pourtant, ce genre d'appareil, qui peut être construit à différentes échelles, peut apporter une économie notable de carburants fossiles dans les pays développés et permettre un apport énergétique d'importance aux pays en voie de développement qui en général ne manquent pas de soleil.

Un autre Stirling solaire, plus puissant chez Sandia aux USA

Stirling Energy Systems va tester l’efficacité des appareils avec les chercheurs de Sandia.
Avec 6 de ces appareils de 82 disques qui suivent le soleil, on peut alimenter 40 foyers.
Les calculs indiquent qu’une surface de 17 km2 pourrait fournir autant d’électricité en un an qu’un barrage comme le Hoover Dam . La maintenance  est réduite, le rendement meilleur que le photovoltaïque et une fois construit en plus grandes séries, leur coût en ferait des systèmes compétitifs vis-à-vis des carburants utilisés de manière classique.

http://news.com.com/Sandia+pushes+limits+of+solar+technology/2100-7337_3-5466122.html

voir aussi http://freeenergynews.com/


Des déchets transformés en pétrole

En Inde :  voir  dans notre nouvelle du 17 mars 2004 dans le site de base

Ce n'est pas nouveau, on brise les longues chaînes de carbone d'un déchet pour les recombiner pour donner du pétrole, du gaz et de l'eau. Ainsi, tout déchet à base de carbone (organiques - dindes et entrailles de volailles par exemple - plastiques, chimiques, agricoles, pétroliers, vieux pneus etc.) pourrait ainsi être transformés.

Aux USA : C'est ce que se propose de faire une société, CWT,  qui annonce avoir surmonté les obstacles techniques et économiques liés à ce procédé.

http://www.transfert.net/a8705

http://www.changingworldtech.com

Et en France ?

Voici un petit extrait du "Bourbonnais rural" du 9 juillet 2004  (merci à René G.)

"Après l'utilisation de farines animales en fertilisation...

...Un autre domaine d'exception française, celui de la valorisation des graisses animales en biodiesel est au point zéro. Sept usines de biodiesel transforment en carburant près de 200.000 tonnes de graisses animales dans l'Europe des Quinze. Mais aucune en France, pays dont le pétrolier de référence dénonce pourtant le déficit en gazole....

Autre domaine : valorisation par le biogaz, elle n'existe en France que dans l'esprit des chercheurs de l'ADEME Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie). Au Danemark, Allemagne, Autriche et Suède, des essais ont lieu, et en tout cas un dispositif incitatif est en place, avec des prix garantis pour l'électricité produite en co-génération à partir de biogaz ...."

Moralité : mettez donc une dinde dans votre moteur , ou déjà dans votre four à Noël si vous pouvez en avoir une et si vous aimez ça !


Eolien

Prenons un peu d'altitude, et une bouffée d'air, suite à un article récent paru dans Ouest France et transmis par l'ami Pascal ce qui nous incite à faire un brin de causette sur ce sujet.

 

L'Eolien en France, sujet que nous n'avons pas développé dans notre site de base, car il est comme le solaire, fort bien traité par de nombreux sites. Il suffit de taper ces mots sur un gros moteur de recherche et on a accès à toute la documentation et la littérature voulues.

Pendant deux 2 jours, à Caen, six cents congressistes se sont réunis pour débattre sur l'Eolien français. Le constat n'est pas à la hauteur des attentes de l'ADEME.

Il semble que les 10.000 mégawatts d'énergie éolienne prévus pour 2010 ne seront jamais atteints, et pire, la réalité se situerait davantage entre le quart ou la moitié de cette estimation.

Que se passe-t-il en France pour qu'il y ait autant de retard ? D'après le député de l'Oise, François Michel Gonnet, c'est dû à un véritable acharnement administratif qui s'abattrait sur les demandes de Parcs éoliens.

Un comble : on exige de l'opérateur d'éolien qu'il laisse en dépôt de garantie un chèque représentant  la valeur du futur démantèlement des éoliennes.

Curieux ?, n'est-ce pas? va-t-on commencer à faire de même pour la future centrale nucléaire EPR de Flamanville ?

Après tout, cet excès de zèle environnemental est une bonne méthode qui aurait du être instaurée depuis longtemps  auprès des promoteurs des centrales nucléaires actuellement en service par exemple et les sommes en garantie, auraient dû inclure le traitement des déchets.

Il est certain que l'éolien peut aider à combattre les dégâts dus à l'effet de serre et aux émissions de CO2.

Les reproches habituels faits à l'éolien sont souvent évoqués :

son coût, mais qui devrait à l'horizon 2013 être comparable au coût actuel du kW/heure du gaz

les nuisances esthétiques ?

le bruit aux abord des villages etc.

Certains systèmes d'ailleurs, sont moins bruyants que d'autres et on voit émerger de nouveaux concepts tels celui mis au point par une PME française (GUAL industrie, PdG Georges Gual) à Rivesaltes dans les Pyrénées orientales.

Ce dispositif, dit "stato-éolien' est extrêmement silencieux, sa conception axisymétrique se joue du sens du vent et peut supporter des vents supérieurs à 200 km/heure. Autre avantage, en ville, il s'adapte aux turbulences. Sa conception lui permet donc d'être utilisé aussi bien pour une maison individuelle que dans des parcs éoliens offshore , sur des navires, car il est compact, tout dépend de la dimension, tout à fait adaptable peut être.

Ce stato éolien n'a pas besoin d'être déconnecté lors de vents forts et s'adapte très bien jusqu'à des vents de 150 km/heure et il fournit en fonctionnement normal 30 % d'électricité de plus qu'une éolienne traditionnelle.

Les aubes du rotor et ailettes du stator ont été mises au point par le laboratoire de modélisation et de Simulation (L3M)  et le bureau d'étude Optiflow de Marseille .

 

 

La première réalisation vient d'être faite, elle mesure 3 m de diamètre, et 2 m de haut, elle doit alimenter une maison bioclimatique à Caves, dans l'Aude. La production attendue de ce système est de 8000 kw/heure/an. 

http://www.gual-industrie.com

Comme le dit une chanson "Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux..."