ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles   Accès au moteur de recherche

LA MACHINE DE NEWMAN par Jean-Louis NAUDIN et Michel DAVID
 

10.3 Mesures de flux d'énergie

4.3 Commentaires

du 14/12/1998


Retour au sommaire

De nouvelles mesures : une explication de l’effet de fonctionnement autonome ?

Dans ce test, j’ai effectué diverses mesures avec ma machine de Newman V2.1, version améliorée de la machine V2.0 (photo du précédent chapitre 10.2 ). Toutes les mesures ont été faites avec le Tektronix THS720P en tant qu’appareil de mesures multiples digital, placé en mode enregistreur et AUSSI vérifiées avec un APPAREIL DE MESURE ANALOGIQUE (Voltmètre Metrix EM25-1030B) (voir les images des mesures analogiques et digitales.)

Les trois courbes du schéma ci-dessous montrent la vitesse de rotation de la machine par rapport au temps :

Courbe verte : la machine a été mise d’abord sur 280 tours / minute, l’alimentation étant connectée, mais les condensateurs étant déchargés (power off). Après un fonctionnement libre, la machine s’est arrêtée au bout de 25 secondes

Courbe orange : la machine a été mise d’abord sur 280 tours / minute, l’alimentation étant totalement débranchée de la machine. Après une marche libre, la machine s’est arrêtée au bout de 41 secondes.

Courbe rouge : la machine a été reliée normalement à l’alimentation avec une vitesse stable de 280 tours / minute. Une fois débranchée et en marche libre, la machine s’est arrêtée au bout de 308 en moyenne 110 mW.





Le schéma ci-dessus montre le voltage par rapport au temps à l’Entrée de la machine de Newman V2.1, le compteur de temps étant lancé quand l’alimentation est coupée.

Ce schéma montre le courant de l’alimentation dans la bobine de Newman, par rapport au temps, le compteur ayant été mis en route quand l’alimentation a été coupée. On peut voir que, pendant environ 180 secondes, le courant de la bobine (courbe rouge) était toujours supérieur à celui de l’alimentation (courbe bleue) (c’est la zone en jaune) ce qui signifie qu’un flux supplémentaire de courant a été créé dans la bobine, ce qui donne ainsi une énergie magnétique supplémentaire dans la bobine (force motrice).

Le schéma ci-dessous représente les courbes de l’entrée électrique (courbe bleue), les pertes d’énergie par effet Joule dans la bobine (courbe verte) et l’énergie magnétique dans la bobine par rapport au temps, le compteur ayant été mis en route quand l’alimentation a été coupée. La ligne pointillée bleue montre la moyenne de l’énergie d’entrée et la ligne pointillée rouge, la moyenne de l’énergie magnétique dans la bobine. On peut maintenant expliquer l’effet de sur unité pendant les 180 premières secondes, car l’énergie magnétique a toujours été supérieure à l’énergie électrique d’entrée, et ceci ajoute donc un couple supplémentaire dans les aimants en rotation. Malheureusement, après 180 secondes, l’énergie magnétique devient inférieure à l’entrée ce qui fait chuter spectaculairement l’efficacité et la machine s’arrête de fonctionner après 308 secondes.

 

Pas de Chapitre suivant celui-ci est le dernier !
Chapitre précédent:  10.2 Démonstration de la Machine de Newman en fonctionnement autonome


Retour au sommaire



Retour à l'Accueil