ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour l'accueil TOUT Quanthomme Retour l'accueil de la Partie 2 Retour la liste des nouvelles   Accs au moteur de recherche

EVOLUTION DE LA RECHERCHE SUR L'ENERGIE LIBRE :

PIONNIERE EN EUROPE : LA DVS

Page créée le 5 juillet 1999


Retour au Menu

Accs au moteur de recherche

Deutsche Vereinigung Für Schwerkraft Energie - Association Allemande Pour l’Energie du Champ du Vide

En 2009 la D.V.S. est devenue DVR: Deutsche Vereinigung fr Raumenergie

ou en anglais GERMAN ASSOCIATION FOR SPACE ENERGY (GASE)
www.dvr-raumenergie.de/

 

 

"En tant qu’humains du vingtième siècle, nous sommes aujourd’hui au milieu d’une crise d’énergie qui peut signifier la fin de notre civilisation. C’est pour cela que nous avons l’obligation de mettre en lumière des solutions potentielles, en recherchant ainsi la vérité sans compromissions, sans égard pour les dogmes prestigieux, les théories actuelles, les clichés familiers et les groupes dissimulant habilement leurs intérêts commerciaux.".Dr Rolf Shaffranke

Congrès de Hanovre de l’Association Allemande pour l’Energie du Champ du Vide en 1980

 

C’est au début des années 80 que des membres du Lion’s ont créé cette association. Le Consul Hermann Bahlsen, Gerd Wulfing et Hans Nieper ont fourni à eux trois un apport financier de plus de 100.000 DM pour débuter. D’autres amis du Lion’s comme Harald Steinfelder (VARTA), le Pr Arnold Dannemann et Manfred Stolpe ont aussi apporté une aide efficace.

Bernard Clavel, membre de la SEPED (Société Française pour l’Energie de l’Espace) qui assistait au congrès de Hanovre a publié à Paris en Janvier 1981 un article où il s’étonnait tout d’abord du grand nombre de scientifiques américains présents à ce congrès, et ensuite du ton particulièrement pragmatique que Nieper lui avait donné…"Le congrès ne s’est pas perdu dans des subtilités théoriques, mais concentré sur les technologies de conversion connues et sur leur évolution future compte tenu des connaissances du moment sur le champ de gravité."

B. Clavel a également traité en détail des problèmes économiques et politiques qui viennent du fait qu’en France, l’énergie nucléaire a une croissance rapide, alors qu’aux USA et en RFA, son développement a été enrayé. Dans cette optique, il pensait que cela allait entraîner de sérieux problèmes en France, les USA et la RFA pouvant ainsi s’assurer d’une sérieuse avance, justement parce qu’ils ont moins favorisé l’énergie nucléaire. Il recommandait vivement que les Français, sur ce sujet, restent en contact avec le développement allemand.

En 1985, la DVS comptait des centaines de membres, ingénieurs, physiciens, hommes d’affaires, personnes travaillant dans des Universités Techniques, chez Siemens Electric, Messerschmitt-Bölkow-Blohm, ERNO Aerospace, Bosch Electric, MIT, ainsi que dans la petite industrie Suisse, celle du papier, et dans les brasseries. Quatre fois par an, l’association adressait à ses membres, un bulletin d’informations. Depuis 1998, les membres de la DVS (comme l’Association Quant’Homme) reçoivent 3 numéros du journal des membres (en anglais et allemand) et 7 numéros du NET-Journal (en allemand), rédigé par Adolf et Inge Schneider et traitant de Nouvelles Technologies Energétiques.

En 1981, naissait à Huntsville, en Alabama, l’Association Américaine sur l’Energie du Champ de Gravité dont le congrès 1982/83 était programmé à Atlanta. (Rappelons que la recherche en physique est le premier employeur au Nouveau-Mexique ; des centaines de scientifiques y travaillent tout comme à Huntsville : ce sont des lieux privilégiés pour créer des associations).

Fin 93 a été créée en Asie une association sur le VFE avec l'Inde, la Thaïlande, le Pakistan, la Malaisie, la Chine, Taïwan, la Corée et probablement les pays Russes de l'Est, la Californie, la Nouvelle-Zélande, l'Australie et le Japon.

Depuis 1981, la DVS a édité plus de 30 brochures. En 1994, cela représentait 3000 pages d’informations disponibles depuis lors à Tokyo et au service de documentation des Nations Unies à Hiroshima.

Nous donnerons dans ce chapitre ainsi que dans d’autres parties du texte des extraits provenant en grande majorité de la documentation DVS dont nous disposons.
 

Témoignages d’activités récentes de l’Association D. V. S.

1993

A Kiev, le Dr Gruber insiste sur l’importance que revêtent pour l’économie future et l’environnement de l’Ukraine les nouvelles technologies. Il pense que le Japon, grâce à l’étroite collaboration entre recherche et industrie, pourra fournir des produits commercialisables avant l’Ouest. Et il faut compter également avec le Coréen Samsung qui veut aussi battre les Japonais dans l’électroménager, et qui investit massivement en Pologne dans les chantiers navals, l’automobile et le Hi-Tech. Lors de l’A.G. de la DVS du 27/11/93, le Dr Nieper confirme que le Japon et la Corée protègent bien leurs recherches sur l'énergie quantique. A la suite d’une conversation qu’il a eue à la NEDO affiliée au MITI il a estimé que les Japonais allaient pouvoir investir dans ce domaine. En effet, en 1994, 27 entreprises travailleront dans le domaine de la Fusion Froide, 14 milliards de francs sur 8 ans seront consacrés à la technologie de l'hydrogène. (Parmi d'autres reportages erronés préjudiciables à une bonne connaissance des NET, les médias américains ont laissé entendre que le Japon se désengageait de la Fusion Froide ce qui est faux selon E. Storms, car c'est seulement la Japonaise NHE LAB. qui a arrêté comme le prévoyait son contrat).

En comparant les Allemands aux Japonais et aux Américains, le Dr Gruber craint de voir ces derniers devenir des maîtres de l’ignorance (sic) dans cette compétition, ce qui serait pour eux un sérieux handicap. Il souhaite voir " bouger un peu ses compatriotes sinon, bientôt, les USA et le Japon livreront massivement leurs appareils. " Il en appelle à la DVS pour favoriser la R & D sur le VFE, en indiquant différentes activités possibles, à savoir : Création d’un Institut de recherche et documentation, formation continue des chercheurs et ingénieurs, bourses de formation, échanges entre scientifiques et ingénieurs, prix pour des travaux exceptionnels, colloques et conférences en Allemagne....Il est lui-même prêt à mettre à la disposition des membres de la DVS le fruit de ses nombreuses recherches.

1994

Ont été présentés lors du congrès : des diapos pour expliquer la théorie du Dr Nieper sur le bouclier d’énergie gravitationnelle, une vidéo montrant les convertisseurs ML (Methernita-Linden en Suisse, convertisseur connu aussi sous le nom de Testatika qui sera décrit dans un prochain dossier) dont la véritable fonction de conversion du VFE en énergie ne fait aucun doute, une vidéo sur la technique Meyer, où l’électricité, à bord d’une voiture est produite à travers la polarisation de l’eau dans un champ de tension à fréquence modulée, un film montrant la technologie de M. Pöschl dont le moteur brûle 90 % d’eau et 10 % de gazole. Ce procédé élégant dans lequel on soumet à des ultrasons (qui s’apparentent certainement aux phénomènes de la présentation de Schwinger) l'eau pour la transformer en médium combustible, a attiré particulièrement l’attention du Dr Puthoff.

A Stockholm, le Dr Puthoff a présenté un résultat de recherche particulier dans le domaine SDI (Strategic Defense Initiative). Si un rayon laser touche une planète, la dégradation au centre de l’impact est relativement petite. Autour de ce point central, se groupent, en rosette, de profondes petites cavités, ce qui laisse entendre que les composants de la lumière du laser captent à partir du VFE une très riche cascade d’énergie, telle un éclair. Le Dr Nieper l’avait déjà dit le 23/05/1973, lors d’une mémorable conférence dans le bureau du sénateur Jackson (Space Committee du Sénat US), alors qu’il lui présentait ce SDI. (Il se trouve que, le même jour, les déflecteurs solaires de Spacelab se détériorèrent, ce qui conduisit indirectement à un retard dans l'avancée du SDI)

Le 16/05/94, le Dr Nieper alors Président de la DVS avait écrit à Gerhard Schröder:

 

"Vous avez probablement entendu parler du fait que l'espace entre la matière atomique appelé vide héberge un champ d'énergie à très haute densité transformable en énergie utilisable
- par conversion directe, démontrée depuis plusieurs années, (en Suisse en particulier), scientifiquement intéressante mais difficile à réaliser

- par l'accepteur idéal que devrait être la molécule d'eau, eau - combustible et finalement gaz explosif, et dont les techniques peuvent être poussées davantage sans problèmes.

Nous avons des contacts intensifs avec des savants et des grands Instituts de tous les grands pays industrialisés. Je vous joins à ce sujet copie de la lettre du 18/04/94 que M.Helmut Werner m'a personnellement adressée.(M.Werner était alors Président de Mercedes Benz et qui a démissionné début 97 suite à un différend avec le président du directoire Jurgen Schrempp au sujet de la réorganisation du groupe Daimler Benz, NDLR). Avec Airbus, nous cherchons maintenant à améliorer nos connaissances de base. De mon côté, je m'intéresse aux développements relatifs à la conversion du VFE au Japon, en Corée, en Chine. La solution serait de remplacer les techniques actuelles par de l'eau combustible dans les grands turbo jets. Le Dr Stolpe (BMW, Rolls-Royce, Jetwerk à Brandebourg) en a aussi été informé et m'a écrit à ce sujet.

Le Dr Ruhland, directeur scientifique de PREAG, relié à ces recherches, m'a téléphoné : il pense que l’on pourrait réduire les sommes importantes investies dans la recherche nucléaire pour alimenter la recherche sur la conversion du VFE. Grâce à cette très bonne idée, on pourrait réanimer Lemwerder dans le cadre de MTV-DASA. Le Dr Puthoff après son passage à Stockholm, viendra à Hanovre début septembre. Je vous recommande vivement d'envoyer un ou plusieurs observateurs compétents du monde politique et économique à cette réunion.

En outre, notre association est prête à aider l'Expo 2000, en mettant l'accent sur toutes les innovations."

 

1995

En 1995 la DVS a posé sa candidature à EXPO 2000, exposition mondiale qui aura lieu à Hanovre, de Mai à Octobre, en l’an 2000. On y attend au moins dix millions de visiteurs. Le logo de l’exposition dit : L’homme - La nature- La technologie. Il convient parfaitement à la conversion du VFE. C’est pour cela que la DVS pense être un point central de toute l’EXPO 2000.

Le Dr Nieper rappelle à cette occasion que la DVS peut apporter l’expérience et les capacités qu’elle a acquises au fil de ses quinze années d’existence et faire profiter cette manifestation des connaissances scientifiques et économiques de ses nombreux membres. Elle a l’intention de présenter une large information, allant des vidéos et exposés au matériel en fonctionnement. Elle projette d’organiser des conférences de scientifiques et d’ingénieurs à la pointe de la recherche dans ce domaine.

Le 3 Décembre 1995, Nieper écrivait à Hal Fox, éditeur de N.E.N. : " La conférence bisannuelle de la DVS, qui s’est tenue le 25 Novembre dernier à l’hôtel Fair Park à Hanovre, a eu un succès dépassant nos attentes. 150 personnes qualifiées y assistaient. …Le Dr E. Antonov, accompagné du Dr Vladimir Dresyannikov, de l’Institut de Recherche Ukrainien sur l’énergie (Plasma), a présenté ses travaux concrets dans le domaine de l’eau polarisée, travaux cofinancés à Kiev par la DVS et l'Institut Américano-Ukrainien du Dr Alexander. Le but d’Antonov est de produire une eau combustible, en maîtrisant l’énergie du champ du vide.

A la DVS, on pense que trois voies fondamentales de conversion de VFE émergeront :

"Je donne ma préférence à l’eau combustible, qui est le projet le plus prometteur pour remplacer à grande échelle, la technologie nucléaire aussi bien que la combustion des hydrocarbures.

C’est la turbine qui conviendra le mieux pour brûler l’eau combustible, quelle que soit sa dimension, car elle supporte très bien le processus de combustion par production d’un effet Schauberger. Les moteurs à piston et le moteur rotatif Wankel Mazda, n’offrant pas la même capacité. " (Dr Nieper). (Grâce à une chambre de précombustion Mazda a un moteur rotatif réduisant de 60 % les gaz de combustion, NDLR).

Le Dr Puthoff rejoint le Dr Nieper sur le fait que la production d’eau combustible (par exemple par sonoluminescence ou polarisation du champ combinée à des catalyseurs) devrait précéder les tentatives de fabrication d’électricité directement tirée du champ. Le Dr Puthoff a été on ne peut plus sidéré en voyant fonctionner le moteur Mercedes à eau sonoluminescente…dans des réacteurs, les résultats devraient être encore meilleurs.

1996

En avril 1996, le Pr Gruber, membre de la DVS, s’est rendu au 3èmesymposium sur les techniques de conversion à Denver. Plus de 200 participants, dont 3 venant d’Allemagne et 6 d’Autriche, le programme chargé occupait les congressistes pendant douze heures par jour. Accompagné de son fils, étudiant en mécanique, le Pr Gruber s’est rendu à l’Institut de Rocky Mountains, puis il a rencontré Hal Puthoff, à Austin.

Du 13 au 18/10/1996, le Pr Gruber assistait à ICCF6, 6 ème Conférence sur la Fusion Froide à Lake Toya, île de Hokkaido, Japon. Il prétend que, en coulisse, de grandes entreprises classiques auraient depuis longtemps mis le doigt dans l’engrenage de la NET, ou sont sur le point de le faire . Sont citées Mitsubishi, Hyundaï, Hitachi, Daimler Benz, General Motors, FIAT, General Electric, Volvo…

1997

Le 22/11/1997, le Pr Dr Joseph Grüber a été élu Président de la DVS en remplacement du Dr Nieper qui ne se représentait pas pour raisons de santé. C'est le Pr Wolfram Bahman représentant P.A.C.E en Europe qui est chargé du secrétariat de la DVS à l'adresse de PACE à Mechernich. Rappelons que toute personne ayant un appareil à énergie libre prometteur est invité à venir procéder à des essais impartiaux dans leurs installations universitaires et à l’Institut Northrhine-Westfalian. Ils comptent ainsi éliminer les interférences que plusieurs inventeurs rencontrent de la part d'officiels du bureau des brevets.

1998

Une cinquantaine de personnes assistaient à l’Assemblée générale de la DVS à Cologne, réunion qui a eu lieu peu de temps après le décès du Dr Hans Nieper. L’intervention du Dr Gruber, Président, portait sur la Fusion Froide et la fusion catalytique, suite aux congrès de Vancouver et de Sotschi en Russie. M. Bahman a donné ses impressions sur le symposium auquel il avait assisté un mois auparavant à Manchester (USA).

En tant que professeur, Horst Borowski a parlé des aspects pédagogiques du VFE. Il a introduit ces connaissances à l’Université et démontré que l’intérêt pour des anomalies en physique enthousiasmait les jeunes.

M. Schadach a fait un exposé sur les avancées de l’électrodynamique et a montré les perspectives futures relatives à la physique de l’Energie. Son article précédemment paru en 1998 dans le n° 3 du Journal des membres de la DVS avait d’ailleurs reçu un accueil positif.

Une vidéo de 30 minutes - émission de Klaus Simmering diffusée en 1997 et concernant l’antigravitation - a intéressé toute l’assistance.

L’ensemble des participants s’est déclaré très satisfait du rapprochement entre la DVS et Jupiter-Verlag qui édite le NET-Journal. Un développement accru du contact entre les membres a été souhaité ainsi que la diminution du nombre de traductions de certains textes en anglais.


Retour au Menu



Retour au sommaire



Retour à l'Accueil


 www.quanthomme.com et www.quanthomme.org