ENERGIE - DES SOLUTIONS POUR PRODUIRE SANS DETRUIRE L'ENVIRONNEMENT
"Il n'y a pas de crise de l'Energie, mais simplement une crise d'Ignorance" B. Fuller

 Tout le site Quanthomme est accessible par 
www.quanthomme.fr
ou www.quanthomme.info ou 
www.quanthomme.com ou www.quanthomme.org

Retour à l'accueil TOUT Quanthomme Retour à l'accueil de la Partie 2 Retour à la liste des nouvelles   Accès au moteur de recherche

CARBURANTS ALTERNATIFS : REACTEUR DE PAUL W. PANTONE

Page créée le 30 novembre 1998

Cette page que nous avons mise en ligne bien avant que Pantone donne ses indications de construction du réacteur n'est que le premier dossier sur ce sujet. Pour en savoir davantage, et particulièrement pour construire votre propre PMC, reportez vous au "dossier Pantone complet  " (plus de 300 pages)


Retour au sommaire

 

Paul et Molley Pantone, 625 West, 5300 South Suite A-136, Salt Lake City 84120

Tél : 801-558-2425

GEET Management Company - LLC 213 West 4800 South SLC Utah 84107

Tél : (801)281-4577 - Fax : (801) 281-4578

http://www.geet.com/

Nota : 10.06.2005 - Ces adresses étaient celles dont nous disposions lors de la création de cette page.

En 2003, aurait pu s'adjoindre celle de l'Institut GEET Europe.
Il devait être dirigé par le Dr Andreas Kurt Richter.
A ce moment là, l'Institut attendait les financements.
Depuis, plus de nouvelles...

Il semble bien que nombre d'adresses ne soient pas en service.
Nous les laissons néanmoins figurer dans nos pages pour information .

 

GEET (Global Environmental Energy Technology) est une société présidée par Richard Robbins. Elle a des licences dans de nombreux champs d’application, peintures isolantes, moteurs céramiques, microprocesseurs et Fuel Processor. Un de ses buts actuels est d’informer le public de l’existence de ses technologies et de lui donner la possibilité de les utiliser. Le PDGde la société J.D.Stuebenenvisage d'ailleurs un grand succès pour le générateur de Paul Pantone.

 
 

Le ‘’Old Blue’’ qui brûlait 20 % de pétrole brut et 80 % d’eau salée

Dans le passé, il y a eu les carburateurs, puis l’injection de carburant. Maintenant existe le Processeur à carburant GEET qui, est un nouveau type de carburateur.

 Pantone dit : ‘’Il n’existait pas de recherches effectuées dans la combustion de carburant sous pression inférieure à 14,7 psi. C’est ce qui explique l’incrédulité des gens, mais pourtant, cela marche. La technologie utilisée est une combinaison de principes thermodynamique classiques.

Cet appareil permettra aux gens de retrouver un certain pouvoir : la production économique de leur électricité et les responsabilisera par la réduction de consommation de carburants fossiles, et de pollution. Des services fournisseurs d’énergie, des collectivités peuvent tout à fait bénéficier de cette technologie en faisant fonctionner leurs centrales, leurs installations de dessalement, de pompage, etc. avec des carburants toxiques de récupération. Ainsi seraient évités les accidents possibles dus au transport d’une côte à l’autre, car les installations locales de traitement de déchets sont bien plus sûres pour le public.

L’appareil ne menace en rien aucun industriel et pour dépolluer, l’inventeur choisit de travailler avec des sociétés existantes - lorsqu’elles le souhaitent - plutôt que d’essayer d’être en compétition.

Quand la fabrication industrielle de ces appareils se développera, elle redonnera du travail à des milliers d’ouvriers au chômage, car elle engendrera une quantité phénoménale d’argent et fera de nombreux millionnaires, mais l’idée maîtresse repose surtout sur l’aide à apporter à l’humanité.’’

 
 
LA COMMERCIALISATION ENCOURS

Des générateurs de 5 kW sont fabriqués à Salt Lake City dans l’Utah. Leur durée de fonctionnement est supérieure de 50 % à celle de groupes classiques avec une consommation variable selon la charge et le carburant.

Des appareils domestiques de 6,5 kW peuvent convenir pour l’eau chaude, le froid, l’électricité. Pour des installations de pompage et les fermes, on peut aller jusqu’à 50 kW, en installations industrielles jusqu’à 150 kW, et en centrales jusqu’à 1,5 mégawatts.

Ces générateurs sont multicarburants, essence, mélange d’essence, jusqu’à 50 % de diesel ou de kérosène.

Aux Etats-Unis, lors de tournées, le générateur de Pantone est montré, on le démonte, on en explique le principe au public, puis on le remonte, et tout fonctionne.

Une Ford Pinto de 1975 a été adaptée au générateur et bien réglée. Elle démarre bien mieux, cependant elle n’a pu être amenée à Salt Lake City, car, là-bas, la pollution zéro n'est pas légale ! les niveaux de pollution maxi et mini sont fixés…

Un témoin dit avoir constaté une émission de 60 ppm HC alors qu’une Honda Civic de 1992 à pot catalytique émettait, elle, 91 ppm HC. En comparaison, chez Tecumseh, le plus petit de leurs moteurs donne 1500 ppm HC.

La tournée 1997 a été faite avec une Sierra GMC qui a montré une autonomie deux à trois fois supérieure à celle de l'essence. Pantone fait aussi des démonstrations avec de vieilles Plymouth 6 cylindres.

Le GEET peut même fonctionner avec l’acide des batteries, et des produits solvants de nettoyage. Des essais ont été faits avec des mélanges de ces produits additionnés de 80 % d’eau.

Un générateur de 200 kW Waukasha, modèle H2475 a aussi pu être adapté au GEET Fuel Processor.

 En raison de leurs émissions réduites, les appareils ne s’encalaminent pas et durent plus longtemps que les groupes classiques.

 Une application de brevet a été déposée pour les Etats Unis et l’étranger. Après livraison d’un certain nombre d’appareils en Chine, Pantone en espère une production de masse.

L’inventeur, en offrant ses licences propose à chaque pays de construire les appareils et bénéficier de sa technologie. Chaque pays employant ses ressortissants peut améliorer son niveau de vie global en diminuant sa dette nationale.

L’inventeur a prévu percevoir sa part, raisonnable, des bénéfices et réinvestir dans des sociétés de chaque pays, une autre partie des profits étant offerte aux orphelins et aux soins médicaux du pays. (Aux USA, l'appareil est proposé à $1350).

Après quinze années de recherches et d’essais, Pantone accompagné de Molley, parcourt l’Amérique pour faire connaître sa technologie. Il remercie tous ceux qui leur ont apporté de l'aide par des dons ou des achats anticipés d’appareils.

Le système de Paul Pantone, le Processeur à carburant GEET est si en avance que l’on pense qu’il sera incorporé à tous les moteurs au début du vingt et unième siècle. Cet appareil réduit les émissions automobiles nocives de 80 % (mesurées avant leur arrivée au pot catalytique) ce qui supprime la nécessité d’un tel équipement tout en économisant du carburant.

Les applications du GEET sont nombreuses : petits moteurs, générateurs, dessalement d'eau de mer, dépollution radioactive.

 
 
FONCTIONNEMENT DU GENERATEUR DE PAUL PANTONE
 
 

Le système de Paul Pantone a des analogies avec d’autres super carburateurs, mais il fonctionne comme un générateur à plasma auto-inducteur (ou réacteur endothermique simple), en fractionnant principalement l’hydrogène, et ce, pratiquement sans pollution.

Il comporte une chambre à vide (un des secrets du fonctionnement de l'appareil) utilisée pour dissocier les molécules de carburant en changeant réellement leur structure dans une réaction plasmatique pour produire un mélange très fin de particules de gaz combustible comprenant de l’hydrogène, de l’azote et de l’oxygène.

La chaleur est transférée au fuel qui arrive dans du vide, et la cassure moléculaire et subatomique de tous les éléments les plus lourds est d’autant plus importante que le vide est intense. On sait que l’eau peut bouillir à température ambiante si elle est dans du vide.

C’est la pression négative créée dans un vide qui excite les molécules et les atomes d’un élément, déstabilisant sa structure en lui donnant la possibilité de réorganiser ses électrons et ses protons sous une nouvelle forme.

Le système est merveilleusement simple. A l’intérieur il y a une tige qui est censée être accordée sur une fréquence de résonance qui provoque cette réaction de fracture des molécules sous leur forme la plus basse, l’hydrogène. Il se produit un cracking thermique résonant qui peut bien être la cause de la réaction de plasma et qui dissocie le carburant en gaz plus légers tels le méthanol ou l’hydrogène. Les molécules rebondissent sans cesse entre la tige froide et le tuyau extérieur chaud. La tige reste froide en raison du transfert de chaleur endothermique.

Le diamètre et la longueur de la tige sont déterminés par la densité spécifique du carburant qui peut être un mélange d’eau et de pétrole brut de densité équivalente à l’essence pour des dimensions de tige similaires.

Paul Pantone a beaucoup travaillé sur l’équilibre entre la taille de la tige et le temps d’exposition. Dans le cas d'un gros moteur une longueur de tige plus courte convient mais nécessite des températures et des pressions plus élevées pour un temps d’exposition est plus long. Le respect de ces critères garantit un bon fonctionnement sans pollution.

Pantone a entendu parler des zéolites, groupe d’alumino-silicates cristallins utilisés comme catalyseurs dans le raffinage du pétrole. Un métallurgiste lui a dit que la plupart des aciers contiennent un peu d’aluminium. Il compte faire des essais avec de l’aluminium comme catalyseur sur le système GEET.

D'ailleurs, Don Novak, sur Internet dit que des additifs n’arrêteraient pas la réaction et qu’il manque à Pantone quelque chose dans son procédé qui peut être simplifié en se servant d’aluminium de qualité aéronautique.

Le site Internet de Don Novak (Energy Research Development, PO Box 802 Keewatin MN 55753 Tél : (218)778-6728 http://www.viper-int.com/ENERGY.htm ) contient nombre d’informations sur les super carburants et autres systèmes ignorés des politiques. M. Novak (qui est auteur de ‘’Séminaire : 100 miles par gallon ‘’) donne des explications sur trois systèmes différents pour vaporiser le fuel. Il possède le brevet de Pogue, le ‘’Fish’’ avec les schémas complets, le blower une conception de ventilateur soufflant conçue par Rudolf R. Laesig de Westchester et aussi un brevet français qui fait référence à ‘’une décomposition chimique athermique de l’eau contenue dans le mélange, ce qui conduit à un état particulier de la matière, du plasma, avec une visée sur la production d’hydrogène et son utilisation directe en tant qu’agent énergétique efficace dans tous moteurs à combustion interne où pour le chauffage.’’

 
 
DES TEMOIGNAGES

Le Dr Grant Wood, ingénieur diplômé et enseignant muni d'une solide expérience dans les universités d’état de l’Utah et du Missouri, chercheur ayant travaillé en mécanique sur des moteurs Otto diesel félicite Pantone. En faisant ses investigations sur l'appareil de Paul Pantone, il a toutefois remarqué que ses cartes de crédit avaient perdu leurs codes magnétiques au cours des tests.

Le Dr Andrea Kurt Richter, physicien, ingénieur en électricité de Salt Lake City a démonté, et examiné l’intérieur de l’appareil. Il confirme qu’il n’y a aucune tricherie ni mystère dans la construction. Il l’a fait fonctionner pendant plusieurs jours. Le générateur a prouvé son efficacité au-delà du point où on utilise les composants les plus volatils du mélange de carburant. Néanmoins le Dr Richter n’a pas d’explication sur les raisons du fonctionnement qui se fait même avec un mélange d’huile minérale et d’eau.

 La NASA effectue des tests de l’appareil de Paul Pantone sur un de ses avions, ce qui ne manquera pas de soulever des controverses parmi ses techniciens.

Le professeur d’ingénierie mécanique à l’université d’Utah, M. Kuan Chen, a vu la machine en 1995. Dans Deseret News, il dit que les affirmations de Paul Pantone à son sujet violent toutes les lois de la science.

Pourtant, tous les étudiants ont appris que si les lois ou la théorie ne sont pas en accord avec les faits, il faut jeter les lois ou les théories mais pas les faits.

 
 
RESULTATS D’ESSAIS
 
EMISSION STOCK GEET
Température àl’échappement en °F 745 292
Oxygène (%) du 5.7 13.7
Dioxyde de carbone(%) 11.3 5.4
Monoxyde de carbone(ppm) 3680 307
Hydrocarbures (%) 1.02 0.09
Oxyded’Azote(ppm) 270 224
Dioxyde d’Azote(ppm) 7 10
Dioxy de de Soufre(ppm) 0 13
Durée defonctionnement (min) 16 9
Charge en CV 1 1
 

Exotic Research Report d’avril -juin 96 a publié un article sur le générateur de Paul Pantone. La vidéo de Janvier 1997 de Light Works (voir Catalogue) présente aussi assez longuement Paul Pantone et son générateur qui peut brûler 20 % de pétrole brut et 80 % d’eau salée.

 
 
D’AUTRES IMAGES
 
 

Dr Hans Weber, physicien, Inge Schneider et Adolf Schneider

Ce cliché qui présente le générateur lors du meeting du 4 avril 1998 à Romanshorn en Suisse a fait la une du numéro d’avril - mai du NET journal Le générateur a été acquis par la société TransAltec.

Pour le meeting, Matthias Wölfe a construit un appareil en trois jours après avoir rendu visite à Pantone. Il l’a fait fonctionner avec trois quart d’eau et un quart d’huile.

Rudolf Leicht qui travaille aussi sur un moteur de type Pantone, montre (ci-dessous) un détail du générateur commercialisé par

GEET.

De gauche à droite : Adolf Schneider, P. Albertsson, et le Dr Hans Nieper observent une machine de démonstration de Pantone qui fonctionne avec 20 % d’essence et 80 % d’eau, Coca-Cola, café etc!

C’était le 18/10/98 à Egerkingen en Suisse, trois jours avant la disparition soudaine du Dr Nieper.

                         

Quant'homme remercie A et I. Schneider qui nous ont autorisés à reproduire des photos du Net-Journal (références dans notre Catalogue).


Retour au sommaire



Retour à l'Accueil